top of page
  • fildohm

Les causseries : un article de notre partenaire "Le Parc Naturel des causses du Quercy"

Dernière mise à jour : 20 déc. 2023

LE PORTRAIT # GUILLAUME COULON Président de la société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) Fil D’Ohm


Voir le magazine Causserie N° 39 ici


Voir le site du Parc Naturel des Causses du Quercy ici



Guillaume COULON est un habitant de Cahors pluri-engagé : dans sa vie professionnelle, il enseigne la technologie et fait réfléchir ses élèves à la place des objets techniques dans nos vies. Lorsqu’il pose sa blouse d’enseignant, il s’investit sur l’appropriation de la question énergétique par et pour les citoyens locaux, en tant que président de la SCIC Fil d’Ohm.


Comment est née la SCIC Fil d’Ohm ? Quelle est sa raison d’être ?


Fil d’Ohm est un projet citoyen pour la production d’énergie renouvelable locale sur le Grand Cahors. Pour les membres de la SCIC, il est essentiel de définir les projets de production d’énergie renouvelable en incluant les personnes qui vivent sur le territoire et qui le connaissent, mais aussi les collectivités, les entreprises et les acteurs locaux de l’énergie. L’un de nos objectifs est ainsi de maximiser les retombées économiques locales tout en intégrant les enjeux du territoire.


Comment fonctionne une coopérative citoyenne ?


Une coopérative citoyenne regroupe des personnes ayant le même objectif. Pour Fil d’Ohm, cet objectif est de créer une société plus résiliente dans le domaine énergétique. Chacun peut prendre une ou des parts sociales (une part = 100 €) et participer ainsi à la vie du projet. Le principe premier d’une coopérative est “un sociétaire = une voix” quelque soit le nombre de parts sociales souscrites. Le pouvoir est donc exercé de façon démocratique et partagée par les membres. Le premier parc photovoltaïque de Fil d’Ohm, c’est pour bientôt ? Oui ! Il sera situé à Cieurac sur une ancienne décharge sur un terrain de 7000m². Les 700 panneaux photovoltaïques permettront de produire l’équivalent de la consommation électrique annuelle d’une centaine de foyers. Nous avons travaillé avec le CAUE sur l’insertion paysagère du parc : les panneaux seront posés sur des poteaux en bois, avec possibilité de pâturage en dessous.

Fil d’Ohm s’est aussi attaché à vérifier la compatibilité de son projet avec la biodiversité : en s’installant sur une décharge, on préserve les zones agricoles et forestières, on valorise un site dégradé sans utilisation particulière et on minimise l’impact environnemental. Mais il n’est pas suffisant de le dire, il faut vérifier sur place ! Les naturalistes du Parc naturel régional des Causses du Quercy ont conduit un inventaire et la Ligue de Protection de Oiseaux (LPO) a réalisé une étude d’impact environnemental : 26 espèces faunistiques et deux espèces d’orchidées ont été recensées.


Notre projet intègrera l’ensemble des enjeux du site pour avoir le moindre impact : phasage des travaux en fonction des périodes de nidification, limitation de la bétonisation, réduction de la circulation des engins ou du stockage des matériaux, respect de la continuité écologique de la trame verte, etc.


Aujourd’hui, on entend beaucoup parler d’agrivoltaïsme, ces projets photovoltaïques sur parcelle agricole. Ici pas de concurrence avec l’agriculture car le projet n’est pas en zone agricole. On voit ainsi que les citoyens, lorsqu’ils s’organisent, peuvent mettre en place des outils de production énergétique respectueux de l’environnement, sans concurrence avec d’autres activités et avec des valeurs humaines partagées !


Comment vous rencontrer ?


Vous pouvez participer aux soirées de rencontre Fil d’Ohm, ou encore envisager de participer à notre prochaine Assemblée Générale. Elle se tiendra samedi 1er avril de 10h à 12h chez Territoire d’Énergies Lot, rue de la rivière à Cahors. La coopérative compte aujourd’hui 107 membres, toutes les formes de participation sont les bienvenues : simple coopérateur ou nouveau membre du Conseil d’Administration, c’est en fonction du temps et des envies de chacun.


Un dernier mot du président ?


Nous portons ce projet car nous croyons que les citoyens ont un rôle à jouer dans la réappropriation des questions d’énergie, qui conditionnent nos modes de vie et deviennent des enjeux de sociétés majeurs.

Fil d’Ohm montre qu’il est possible de produire de l‘énergie locale et peu chère sur le long terme, dans une logique de bien commun. Enfin, il est important de rappeler que la réussite d’un tel projet se joue avec le concours de tous les acteurs locaux et nationaux : l’ADEME, la Région, le Département, les collectivités, mairies et citoyens.


télécharger le causserie N°39


causseries39_LIVRET_web
.pdf
Download PDF • 5.10MB


Un grand merci à toute l'équipe du parc naturel des causses du Quercy qui nous soutient. Nous poursuivrons notre cheminement ensemble.


5 vues0 commentaire
bottom of page