• fildohm

Le courant passe entre Fil d'Ohm et Cieurac, pour réaliser le 1er parc photovoltaïque du Grand Cahor


Article de la Dépêche du Midi : Publié le 11/02/2022 à 15:10, mis à jour à 15:57



"La mobilisation citoyenne sera d'ailleurs l'un des points abordés, mardi 15 février, à l'occasion de l'assemblée générale de Fil d'Ohm, car c'est là, la clef de voûte de ce parc photovoltaïque. " Nous avons construit ce projet de façon solidaire, souligne Guillaume Coulon, l'un des représentants de Fil d'Ohm. Pour financer ce 1er parc, nous devons mobiliser 250 000€ de fonds. Actuellement, nous en sommes à 14 000 € d’intentions de parts sociales citoyennes et 20 000 € d'engagements de nos partenaires (souscription ouverte en juillet dernier) pour un objectif de 40 000 € d'engagement citoyen et 60 000 € de capitaux partenaires". 700 panneaux implantés sur une ancienne décharge de 4000m² Dès que cet apport citoyen de 40 000€ sera atteint, l'association décidera d'engager les travaux pour réaliser ce parc sur un terrain de 4000m², situé sur la commune de Cieurac. Il accueillera 700 panneaux photovoltaïques pour produire 250 kWatt/crête d'énergie électrique. " Initialement, nous devions bâtir ce parc à Bellefont-la-Rauze, mais nous n'avons pas réussi à mobiliser comme nous l'espérions sur cette commune. Or, la dynamique locale - l'intérêt des élus locaux comme des habitants - est indispensable à cette démarche. Cet état d'esprit et cet enthousiasme, nous les avons ressentis à Cieurac où la municipalité et la population sont très mobilisées sur les questions d'autonomie énergétique", reconnaît Guillaume Coulon.


Cerise sur le gâteau, le terrain retenu sur cette commune du Grand Cahors, est une ancienne décharge aux abords de l'autoroute, qui n'aurait pu trouver meilleure opportunité. " Cela facilite l'adhésion et l'acceptation du projet", constatent les membres de Fil d'Ohm qui voient aussi un autre atout au site : sa proximité avec la zone d'activités de Fontanes dont les entreprises ont elles aussi besoin d'électricité et qui pourraient tout à fait s'impliquer dans ce projet de transition énergétique. Fil d'Ohm va enclencher les pré-études sur le terrain, ce mois-ci. Puis les études approfondies des sols se feront en mars-avril. En mai-juin, Fil d'Ohm soumettra son dossier au Pôle EnR de la DDT du Lot pour avoir les recommandations et préconisations de l'administration. À partir du mois de septembre, les demandes d'urbanisation seront déposées, avec l'ambition de lancer le projet à la fin de l'année, pour un parc photovoltaïque en production au printemps 2023. Ce serait un très bel aboutissement pour cette association qui s'est créée il y a trois ans, sur l'initiative d'un groupe d'amis et d'habitants du territoire cadurcien. Et qui pourrait revenir vers Bellefont-la-Rauze, quand le parc de Cieurac aura fait ses preuves et suscité l'adhésion. L'assemblée générale de Fil d'Ohm se tiendra le mardi 15 février à 18 heures dans les locaux de Territoire Energie Lot 46 (FDEL), 380 rue de la Rivière, à Cahors. À l'ordre du jour : rapport d'activité́, projets de l’association (parcs photovoltaïques et aspects techniques), présentation du budget de l'association, mobilisation citoyenne. Pour participer en présentiel, il faut s'inscrire par mail à : fildohm@netcourrier.com"

Laetitia Bertoni

16 vues0 commentaire