top of page
  • fildohm

Chantier participatif avec les sociétaires de la SCIC et/ou citoyens bénévoles - semaine du 25 au 29 mars 2024

Dernière mise à jour : 8 avr.

Du lundi 25 mars au 5 avril 2024, les sociétaires et/ou citoyens bénévoles retroussent leur manche !

Au delà de la participation financière au projet que citoyens ont consenti pour la bonne réalisation et concrétisation du projet, on retrouve chaque jour entre quatre et huit personnes qui viennent prêter main forte à l'équipe Mécowood.

C'est là, l'occasion de s'impliquer concrètement, de découvrir le déroulement de la construction d'un parc solaire PV et de se former à la pose du photovoltaique.

L'ambiance est à la bonne humeur pour travailler sur le chantier sous la houlette d'Olivier Saintignan, le cap'tain Mecowood !



Bravo à l'équipe Mecowood et les bénévoles qui ont bravé la pluie, le vent et le froid toute la matinée de mardi 26 mars. Jérôme, Yvonne et Jean-Pierre ont vaillamment poursuivi le chantier de préparation des structures (arbaletrier et poteaux bois) avant de poser les structures avec l'équipe de chantier sur le parc. L'après-midi, François et ??? ont rejoint l'équipe.












Mardi soir 28 mars 2024, toutes les tables sont montées.

S'en suit alors la pose des rails en aluminium qui vont accueillir les modules PV (16 par table), sur les structures bois.


Mercredi, pendant que l'équipe Mecowood posait les rails, l'équipe fil d'Ohm a câblé un tiers des tables dans la matinée.








La pause déjeuner est l'occasion de recharger les batteries et de parler énergie mais pas que : on partage une bière artisanale locale Zymotik (brasseur Florent Deneubourg à Lacapelle - sociétaire fildohm), ou du vin de Cahors et autres boissons de chez Biocoop qui participe également à l'effort coopératif avec une remise de 20% sur les produits achetés à Biocoop Bellecroix pour ce petit apéro de chantier.




L'après midi, les fildohmiens ont procédé au "sardinage" à l'aide d'un enfonce pieux, étape qui deviendra physique en raison de la panne de l'enfonce-pieu.

Les fildohmiens changent alors d'outils, passent à la massette et à la masse pour enfoncer les sardines jusqu'au niveau des strates calcaires ! ... et cela devient dur, très dur !!! il faudra réparer la machine thermique et consommer un peu d'énergie fossile pour en venir à bout d'ici la fin de la semaine.



En attendant, on décide de poser les panneaux solaires sur la première table : un geste fort symbolique : on concrétise notre projet. Toute l'équipe est là, rassemblée pour suivre les conseils techniques d'Olivier pour cette étape nouvelle.


























8 vues0 commentaire

Comments


bottom of page