• fildohm

Bellefont-La Rauze. Un projet de parc solaire sur la commune...Réorientation de notre stratégie

Dernière mise à jour : 10 févr.

Nous avons rencontré le Maire de Bellefont la Rauze, un membre de l'équipe municipale et quelques riverains le samedi 4 décembre 2021.

La mobilisation citoyenne n'est pas au rendez-vous sur cette commune. Après l'élection d'un nouveau maire et d'une nouvelle équipe que nous rencontrons, nous prenons la mesure des dissenssions qui résident sur la commune. La nouvelle équipe et le maire, tout comme l'ancienne équipe, soutiennent le projet mais il nous semble plus juste de réaliser notre premier parc sur une commune capable de créer une réelle dynamique de mobilisation citoyenne. Ces évènements nous orientent vers le choix de réaliser notre premier parc solaire sur Cieurac.


Nous réaliserons le projet du "Lac Blanc" à Constans dans un second temps en espérant trouver un climat favorable pour ces projets de transition énergétique, chers à toute une tranche de la population du Grand Cahors. Nous restons motivés et à l'écoute de la population sur la commune de Bellefont la Rauze et nous espérons pouvoir implanter le parc solaire sur cette commune en 2023 ou 2024.


Article de La Dépêche du 7 décembre 2021


" Le projet du parc solaire verra-t-il le jour sur la commune de Bellefont-La-Rauze ? L’association Fil d’Ohm avec des partenaires dont Quercy Energie sont revenus ce samedi 4 décembre à 10 heures à la salle de fêtes de Constans présenter un projet bien avancé. Après quelques mots de bienvenu de l’adjoint Philippe Wawrzyniec, c’est Guillaume Coulon qui présente le projet. Il regrette qu’il y ait si peu de participants, une dizaine avait fait le déplacement pour écouter cet exposé. Le projet se constituerait sur une surface de 4 000 m² et comprendrait la pose de 700 panneaux photovoltaïque. Après la présentation, il y a eu un échange avec les présents. À la question "La municipalité n’est pas encore propriétaire de cette parcelle pourquoi avoir autant avancé sur ce projet ?", Guillaume Coulon a répondu : "L’ancienne municipalité semblait désireuse de porter ce projet, j’espère que la nouvelle sera elle aussi un partenaire". Présent, le maire de Bellefont-La-Rauze, Jean-Pierre Molésin, a répondu à son tour qu’il est étonné que pour un projet aussi important si peu de riverains directs et de conseillers municipaux soient présents. "Avant d’acheter ladite parcelle, les riverains seront consultés par courrier. Suivant les réponses, l’ensemble du conseil municipal décidera de l’achat de la parcelle et aussi d’être partenaire du projet en louant ce terrain pour y implanter le parc solaire", a poursuivi le maire. Autres questions des habitants : "A ce jour les panneaux viennent essentiellement de la Chine. Peut-on appeler cela un geste éco-responsable pour la construction du parc et comment s’effectue leur recyclage ?" Guillaume Coulon et Alban Aubert (directeur de Quercy Energies) ont effectivement regretté qu’un seul pays produise ce genre de panneaux ; mais ils ont assuré que l’ensemble du matériel mis sur le terrain sera recyclé à 94 % (dans 30 ou 40 ans) par une société implantée dans les Pyrénées. À ce jour, il reste beaucoup de questions sans réponse pour pouvoir dire que tout est acté ! Si la municipalité et les habitants décident de réaliser ce projet, la construction du parc photovoltaïque se ferait en 2022 sachant que la durée du chantier ne dure qu’un mois."


6 vues0 commentaire